Retour
Tout savoir sur le staking
Éducation

Tout savoir sur le staking

2020 a été l'année de la finance décentralisée (DeFi). Le staking de crypto-monnaies a joué un rôle énorme dans la croissance phénoménale des crypto-actifs de nouvelle génération. Au moment où le nombre total de mineurs sur les blockchains de type proof-of-work (PoW), ou preuve de travail, commence à diminuer lentement (à l'exception du bitcoin), le nombre d'utilisateurs utilisant le staking pour gagner des intérêts fixes ou obtenir des récompenses augmente.

Napoleon Group
26/6/2021

Sur les plateformes d’échange tels que Kraken, EToro ou Binance, des millions de dollars de crypto-monnaies sont échangées chaque jour. En janvier 2021, le total des actifs investis sur les plateformes de DeFi s'élevait à 21-23 milliards de dollars. La portée et l’expansion du staking augmentent à un rythme très rapide.

Introduction à la blockchain

La création de cryptomonnaies est basée sur la technologie de la blockchain (ou chaîne de blocs). La blockchain est un réseau de stockage et de transmission d’informations totalement décentralisé. Cette technologie permet alors la création et l’échange de monnaies, sans l’intermédiaire d’institutions financières et banques centrales. Cette décentralisation offre plusieurs avantages tels que des transactions plus rapides et des frais de transaction minimes. De plus son indépendance gouvernementale permet aux actifs numériques de ne pas subir l’inflation, ce qui n’empêche pas son extrême volatilité.   

La blockchain est contrôlée et gérée par les membres de son réseau elle fonctionne grâce à un système de pair à pair. Chaque transaction doit être validée par l’ensemble de l’écosystème avant d’être émise. Une fois validée, elle rejoint la chaîne de blocs.

Les membres de ce réseau sont appelés les mineurs et leur travail consiste à « miner » de la monnaie numérique. Ce mécanisme de validation repose sur la résolution d’algorithmes cryptographiques, pour cela, le mineur doit être équipé d’un matériel informatique à haute puissance de calcul. Mais il n’est pas nécessaire d’être un mineur pour détenir des crypto-actifs, la manière la plus facile de s’en procurer est de passer par une plateforme d’échange.

Une plateforme d’échange en cryptomonnaie consiste à se procurer de la monnaie numérique. Il est ensuite possible de conserver cette monnaie sur un portefeuille numérique, de le réinvestir ou de l’échanger contre de la monnaie traditionnelle. L’investissement repose sur une spéculation sur les devises prometteuses dans le but de réaliser des profits. La valeur d’une devise fluctue en fonction de l’offre et la demande, ainsi lors d’une adoption massive, sa valeur va considérablement croître. À l’inverse, si la demande chute, son prix chutera également. Cette économie virtuelle est extrêmement volatile, il est donc primordial d’être suffisamment renseigné pour investir dans l’actif numérique.

 La blockchain n’est pas seulement une technologie financière, puisqu’elle est également utilisée pour exécuter des applications et des programmes dans divers domaines (immobilier, assurance, santé…).

Qu'est-ce que le staking de cryptomonnaies ?

La technologie derrière la création de monnaies virtuelles est la blockchain, son fonctionnement est régi par une règle de consensus. Le consensus permet de garantir la synchronisation entre tous les noeuds du réseau.

Le Bitcoin (BTC) constitue la toute première blockchain, elle utilise le consensus de PoW (Proof of Work ou preuve de travail), tandis que l’Éther (ETH) utilise la règle de consensus PoS (Proof of Stake ou preuve de participation). Bien qu’il existe plusieurs types d’algorithmes de consensus, ces deux procédés sont les plus courants.

Le staking de crypto-monnaies consiste à détenir ses fonds cryptographiques dans un portefeuille (chaud ou froid) et de participer au mécanisme de maintien des opérations d'un système de blockchain basé sur la preuve de participation (PoS). Il s'agit d'un système très similaire au minage de crypto-monnaies dans le sens où il aide le réseau à atteindre un consensus, les utilisateurs participants étant récompensés.

Dans le processus de staking, le droit de valider les transactions dépend du nombre de pièces numériques disponibles dans son portefeuille. Les stakers, tout comme les mineurs d'une plateforme PoW, reçoivent des incitations pour trouver un nouveau bloc de crypto-monnaie ou ajouter une transaction sur une blockchain. Outre l'aspect incitatif, les plateformes de blockchain PoS sont hautement évolutives par nature et ont également des vitesses de transaction élevées.

Les 4 meilleures cryptomonnaies de staking

Un large éventail de crypto-monnaies peut être « staké » par les investisseurs et les utilisateurs pour gagner un revenu passif avec leurs actifs en crypto-monnaies détenus ou inactifs.

 Il n’est pas nécessaire de se tourner vers une monnaie prometteuse en termes de capitalisation boursière pour pratiquer le stacking. Ce procédé n’est pas seulement destiné aux développeurs, hackers ou mineurs, il est accessible à tous et peut être pratiqué à partir d’une plateforme de trading.

 Voici quelques-unes des principales devises numériques qui offrent d'excellentes récompenses pour le staking :

- Ethereum 2.0 (ETH) :

L'ETH 2.0 est la mise à jour attendue de la blockchain Ethereum (actuellement en "proof of work"), il sera possible suite à cette mise à jour de stacker ses tokens grâce au nouveau consensus "proof of stack". Pour « staker » de l'ETH, il sera obligatoire de posséder au moins 32 pièces ETH et être client du réseau principal Eth1.

- Tezos (XTZ) :

En juin 2018, Tezos a vu le jour.Il a provoqué un grand chamboulement car il est devenu la plus grande ICO(Initial Coin Offering) avec un investissement total de plus de 230 millions de dollars américains. Il a mis en œuvre la preuve de participation liquide(LPoS), une version alternative de PoS.

XTZ est la monnaie électronique native de Tezos et le processus de staking est appelé "baking". Les participants au processus de staking de Tezos sont récompensés par la monnaie native. Le système pénalise les bakers malveillants en confisquant leur mise.

Pour devenir un"staker/baker" sur Tezos, un utilisateur doit détenir 8 000 piècesXTZ et gérer en même temps un nœud complet. De nombreux services tiers ont également vu le jour pour permettre aux petits détenteurs de pièces de déléguer les XTZ qu'ils détiennent et de partager ainsi leurs récompenses. Le rendement annuel en pourcentage de XTZ varie de 5 à 6 %.

- Algorand (ALGO) :

L'objectif principal d'Algorand(ALGO) est d'effectuer des paiements transfrontaliers à faible coût. Tant pourl a sécurité que pour le traitement des transactions financières, le réseau a besoin de stakers. C'est particulièrement vrai en raison du protocole PoS utilisé. Un mécanisme de consensus utilisé et la preuve de participation (PoS)mais a toujours besoin de stakers pour faire fonctionner les nœuds complets.

La délégation ALGO est également soutenue par les tiers. Les récompenses de staking pour Algorand varient entre5 et 10% par an. Le pourcentage de récompense dépend principalement de la plateforme utilisée. Le staking sur Binance, par exemple, offre un rendement annuel en pourcentage de 8%.

- Icon (ICX) :

Icon (ICX), un projet complexe de blockchain coréen, propose également une plateforme de staking en mode natif. Icon utilise la forme de consensus Delegated-Proof-of-Stake (DPoS). Ce modèle implique la recherche de nouveaux blocs par un nombre restreint d'utilisateurs et la vérification des transactions. Les autres personnes impliquées dans le processus délèguent simplement leurs jetons ICX natifs. La récompense de la mise en jeu varie de 6 à 36 %.

source :
Napoleon Group

Recevez les dernières news

Abonnez-vous à notre Newsletter. Vous retrouverez de manière régulière un point sur le marché des crypto-actifs, un focus altcoins et les dernières actualités.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.