Retour
Les 8 principales questions sur la tokenisation de votre produit
Éducation

Les 8 principales questions sur la tokenisation de votre produit

Le concept de tokenisation existe bien avant le terme lui-même, et même bien avant les premiers ordinateurs.

Napoleon Group
26/6/2021

Le concept de tokenisation existe bien avant le terme lui-même, et même bien avant les premiers ordinateurs. Pour faire simple, la tokenisation fait simplement référence aux données via un numéro de référence sans rapport, tout comme un numéro de dossier fait référence à une enquête criminelle, une facture fait référence à un ou plusieurs articles achetés ou un ID postal fait référence à un ensemble de données aléatoires. En d'autres termes, le vendeur et l'acheteur n'ont plus besoin d'échanger des données personnelles et des détails, toutes les informations nécessaires sont remplacées par un cryptage unique - un token.


Actuellement, la plateforme Product Protocol introduit activement ce processus de tokenisation sans tenir compte des limites des fuseaux horaires ou des frontières des états, ce qui soulève beaucoup de questions parmi ses clients. Dans cet article, Product Protocol répondra à la plus fondamentale de ces questions :


Quelle est la différence entre les tokens et la monnaie traditionnelle ?


Si de plus en plus de personnes ont tendance à utiliser le mot token, ce dernier reste encore un terme assez technique. En pratique, un token est la preuve de la propriété d'un actif, ce qui inclut la monnaie. En d'autres termes, les tokens sont la propriété numérisée d'un actif qui peut également être utilisé comme moyen de paiement, ce qui revient à échanger ou à payer des biens et des services.


Quelle est la différence entre les tokens et les crypto-monnaies ?


Les crypto-monnaies sont des monnaies numériques indépendantes dotées de plusieurs processus décentralisés : émission de pièces, confirmation des transactions, stockage des données, comptabilité et gestion (par exemple, prise de décisions de mise à jour). Pour échanger, posséder et payer avec une crypto-monnaie, il n'est pas nécessaire d'avoir une autorisation spéciale, tous les utilisateurs ont les mêmes droits d'utiliser les crypto-monnaies.
Token est un terme assez large, mais il est principalement utilisé pour décrire tout un groupe d'actifs numériques : les objets de collection numériques, les monnaies complémentaires et les crypto-monnaies. Mais dire que tous les tokens sont des crypto-monnaies serait erroné, car il existe des tokens centralisés (gérés par une organisation spécifique) et décentralisés (gérés par un algorithme provisoire), ce qui signifie qu'ils peuvent être sous contrôle total ou indépendants. Par conséquent, seul un petit sous-groupe de tokens peut être considéré comme des crypto-monnaies.


Tokens adossés à des actifs - de quoi s'agit-il ?


Les actifs sont des instruments financiers, des ressources matérielles ou immatérielles, des produits ou des services. Les tokens adossés à des actifs sont suivis par le système comptable, où ils sont réglementés, stockés et émis soit par un prestataire de services, soit par l'organisation propriétaire des actifs physiques. Chacun de ces tokens est toujours adossé à un nombre fixe de produits ou de services dans un rapport de un à un, qui est garanti par une certaine partie (fiduciaire). Par exemple, un de ces tokens peut donner droit à la propriété d'un kilo de sable de construction, d'un billet de théâtre, d'un mètre carré de bien immobilier ou même de 1/1000 d'une œuvre d'art. Selon que l'actif sous-jacent peut être considéré comme un titre ou non, le token peut être appelé "token de sécurité".


Y a-t-il une différence entre la possession directe d'un actif et la possession d'un token adossé à un actif ?


La différence réside dans l'emplacement physique de l'actif : le transfert de propriété basé sur un token n'implique pas le transport de l'actif, par lequel le token est adossé. Par exemple, si le propriétaire veut vendre ses diamants, il n'a plus besoin de dépenser de l'argent pour les déplacer du lieu de stockage, il peut simplement vendre des tokens adossés à ces actifs.


Où peut-on voir les tokens utilisés dans la vie réelle ?


Partout, vraiment. Un coupon pour une coupe de cheveux gratuite peut être considéré comme un token, tout comme un token de métro (c'est dans le nom). Avant la fin de l'étalon-or, le dollar américain pouvait être considéré comme un token garanti par une certaine quantité d'or.


Comment puis-je monétiser une plateforme de tokenisation ?


Dans le cas de la plateforme Product Protocol, on peut gagner de l'argent grâce aux frais de paiement au sein du système, aux frais de collecte et d'analyse des données, à la répartition des bénéfices entre les services de partenaires extérieurs (assurance, marketing, etc.).


Quels avantages la blockchain apporte-t-elle lors de la tokenisation ?


Organisation sûre de la base de données (vérification de l'intégrité et de la validité de chaque état ultérieur du système).
Décentralisation du point de défaillance (traitement des transactions via un certain nombre de serveurs indépendants).
Organisation fiable de l'audit (audit complet de l'historique des changements de la plateforme).


Comment annuler une transaction en cas d'erreur ou d'attaque ?


Il est impossible de supprimer ou d'annuler une transaction au sein du grand livre de la blockchain. Néanmoins, il existe des transactions de service, qui modifient le solde actuel (corrigeant ainsi les résultats des actions). Les transactions erronées et correctives sont enregistrées dans l'historique. Ceci est nécessaire pour une comptabilité sécurisée et une protection contre les attaques.

source :
Napoleon Group

Recevez les dernières news

Abonnez-vous à notre Newsletter. Vous retrouverez de manière régulière un point sur le marché des crypto-actifs, un focus altcoins et les dernières actualités.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.