Retour
Decentraland (MANA)
Focus Altcoins

Decentraland (MANA)

Decentraland est un monde virtuel décentralisé ressemblant aux jeux vidéos Sims ou Second life.

Napoleon Group
18/11/2021

Les utilisateurs évoluent au sein d’un monde virtuel avec leur avatar. Ces derniers peuvent devenir propriétaires de terrains virtuels, y construire une maison, organiser des fêtes dans des vaisseaux spatiaux, visiter des galeries d’art et y acheter des oeuvres.
La révolution par rapport à Sims ou Second life réside dans l’acte de propriété Decentraland  garantit en effet à ses utilisateurs des droits de propriété complets ainsi qu'un enregistrement permanent de la propriété et des différents actifs du monde virtuel sur la blockchain Ethereum.

Tout comme sur Sandbox, les détenteurs de parcelles de terrain (LAND) peuvent créer et monétiser des expériences sur ces dernières. Ils peuvent mettre en place des scènes pour des concerts, des attractions, des galeries d’art… libre à eux de faire payer l’entrée sur leur LAND aux autres utilisateurs.

Les LANDs sont des tokens non fongibles (NFT ERC-721) représentant une parcelle de terrain unique du monde virtuel. Le nombre maximum de LAND sera de 90 000. Ces parcelles font 16 mètres de long pour 16 mètres de large et 20 mètres de hauteur. Il est possible d’acheter plusieurs LANDs voisins et de les connecter afin de pouvoir augmenter la hauteur de sa construction : 2 parcelles connectées augmentent la limite à 31 mètres, 5 parcelles à 51 mètres, 20 parcelles à 86 mètres.
En achetant plusieurs parcelles ou en s’accordant avec son voisinage, il est possible de former des districts. Ainsi, on retrouve le "District Vegas City" dédié aux jeux de hasard ou encore "Dragon City District", le district privilégié des investisseurs chinois.


Contrairement à Sandbox qui adopte une approche plus gamifiée du metaverse, Decentraland oriente plutôt son monde vers les arts. Ainsi, de nombreux événements artistiques y sont créés : la "art week" avec l’apparition de mondes temporaires spécialement conçus autour d’oeuvres d’art ; des festivals de musique "metaverse festival" où des artistes tels que Deadmau5 ou Paris Hilton viennent se produire sur les scènes via leur avatar ; des semaines dédiées à la création vidéo "DCL FilmClub winners" où les utilisateurs sont invités à réaliser des court-métrages de 30 secondes afin de remporter des prix.

L’économie de Decentraland tourne autour du token utilitaire le MANA. Ce dernier sert à la fois de monnaie d’échange au sein de la plateforme afin d’acheter des LANDs, payer une activité ou acheter un item. Le MANA sert également de token de gouvernance sur l’évolution du projet.
L’offre actuelle du token MANA est d’environ 1 327 372 145 tokens. L’offre maximale sera de 2 194 008 927 de tokens. Le prix du token à l’écriture de ce papier est de 2,55 $ et la capitalisation  totale est de 3 391 458 203 $, ce qui classe MANA à la 73ème position des plus grosses capitalisations.

Decentraland, de par son approche décentralisée artistique et sociale du metaverse, présente des opportunités commerciales pratiquement infinies. Fait marquant, en juin dernier, la célèbre maison de vente aux enchères d’oeuvres d’art Sotheby’s a ouvert sa propre galerie virtuelle au sein de Decentraland. Cela augure d’un avenir certain pour cette plateforme et du tropisme en matière d’art.

source :
Napoleon Group

Recevez les dernières news

Abonnez-vous à notre Newsletter. Vous retrouverez de manière régulière un point sur le marché des crypto-actifs, un focus altcoins et les dernières actualités.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.