Retour
L'ancien vice-gouverneur de la 'Reserve Bank of India' pousse à accepter les crypto-monnaies
Actualité

L'ancien vice-gouverneur de la 'Reserve Bank of India' pousse à accepter les crypto-monnaies

Rama Subramaniam Gandhi, l'ancien vice-gouverneur de la Reserve Bank of India (RBI) durant la période 2014-2017, a déclaré le 7 septembre 2021, lors d'une conférence virtuelle, que l'Inde doit accepter les actifs numériques.

Napoleon Group
8/9/2021

Alors qu'il parlait de l'écosystème financier et cryptographique de l'Inde lors de la conférence virtuelle HODL'21, il a déclaré que les crypto-monnaies peuvent être utilisées à des fins de paiement pour différents types d'activités économiques. Cependant, Rama Subramaniam Gandhi a clairement indiqué qu'il considérait les cryptos plutôt comme une classe d'actifs.

La conférence virtuelle HODL '21 a été organisée par le Blockchain and Crypto Assets Council (BACC) de l'Internet and Mobile Association of India (IAMAI). Ses commentaires sont intervenus à un moment où l'environnement réglementaire entourant les actifs numériques reste encore flou.

Le gouvernement indien a annoncé plus tôt ce mois-ci qu'il était en train de rédiger un projet de loi pour définir les crypto-monnaies comme des marchandises. Cela aidera le gouvernement à taxer les cryptomonnaies. Selon les rapports, si le projet de loi est adopté, il permettra aux négociants et aux investisseurs d'utiliser les crypto-monnaies comme des actifs. Cependant, il n'autorisera pas l'utilisation des crypto-monnaies comme moyen de paiement.

L'environnement réglementaire des crypto-monnaies était hostile il y a quelques années. Dans une circulaire de 2018, la Reserve Bank of India (RBI) a demandé aux banques et aux autres entités financières de cesser toute sorte d'activités avec les échanges de crypto-monnaies. Cependant, le 4 mars 2020, la Cour suprême de l'Inde a annulé cette ordonnance. En 2021 également, la cour suprême de l'Inde a déclaré que l'ordre de la RBI de 2018 était devenu nul et non avenu après le verdict de la SC en 2020.

L'ancien vice-gouverneur Rama Subramaniam Gandhi maintient toujours que les cryptos doivent être traitées comme un actif ou une marchandise et doivent être taxées en conséquence.


Un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies permettrait aux citoyens indiens de négocier, d'investir et de détenir des cryptomonnaies. Il a ajouté que ces actifs numériques doivent être soumis à l'impôt sur les plus-values si les cryptos ne sont pas achetées mais minées. Rama Subramaniam Gandhi a déclaré :

"Les crypto-monnaies devraient être payées par les canaux de paiement normaux. Si elles ne le sont pas, elles devraient être considérées comme minées, et l'impôt sur les plus-values doit être prélevé. Cela revient à une divulgation volontaire."

L'ancien banquier central a déclaré que l'anonymat des transactions fait des crypto-monnaies l'un des moyens les plus viables pour les criminels et autres entités louches d'utiliser les cryptos pour des crimes et toutes sortes d'utilisations illicites. Il a conseillé que ces types de transactions illicites puissent être tracées par le gouvernement grâce à un référentiel central.

L'ancien gouverneur adjoint a exhorté le gouvernement indien à faire preuve d'ouverture d'esprit vis-à-vis des transactions économiques basées sur les crypto-monnaies. Cela dit, il a également souligné que la société devrait adhérer aux règles de conformité fixées par le gouvernement.

Il a conclu en disant :

"Un État voudra toujours donner la liberté à ses citoyens en termes de transactions économiques. Il fait respecter les obligations contractuelles et taxe les revenus et les gains. Donc, toute activité économique devrait se plier à ce genre de choses."

source :
Napoleon Group

Recevez les dernières news

Abonnez-vous à notre Newsletter. Vous retrouverez de manière régulière un point sur le marché des crypto-actifs, un focus altcoins et les dernières actualités.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.